Ensemble Scolaire Edmond Michelet - Brive (Corrèze)

Notre Dame fête "El Día de Muertos"

samedi 1er novembre 2008 par A Bagou , MD Labrousse , V de Vaux

Dans le cadre du programme d’espagnol « Découverte des cultures hispanophones » et pour Toussaint, nous avons décidé avec Mme MIERMON de commémorer la Toussaint selon les traditions mexicaines.

Ce projet permettait de montrer aux élèves, de 6ème A du collège NDJA, que l’espagnol peut et doit aussi s’apprendre par la connaissance des traditions et des cultures, dans ce cas en particulier, mexicaines. Projet pluridisciplinaire :
- Travail en arts plastiques pour la mise en place et l’élaboration de l’autel, un grand Merci à Mme BAGOU.
- Travail en espagnol dans la découverte d’une nouvelle tradition, d’une gastronomie.
- Réflexion sur la Toussaint et le Jour des morts : doit-on commémorer les êtres qui nous sont chers et qui nous ont quittés toujours dans la tristesse ?
Résultat de l’aventure : l’autel mis en place au CDI du collège Notre Dame est une vraie REUSSITE. Réussite qui n’aurait pas vu le jour sans l’enthousiasme et la participation active de nos élèves de 6èmeA !! MERCI

**********

El Día de Muertos : forme particulière de fête des morts typique de la culture mexicaine.

Elle a lieu du 1er au 2 novembre, en même temps que les fêtes chrétiennes de la Toussaint et de la Commémoration des fidèles défunts, mais les festivités peuvent durer beaucoup plus longtemps, comme c’était le cas dans les traditions précolombiennes qui en sont à l’origine. Métissage entre les traditions aztèques et celles de l’Eglise Catholique, « El Día de Muertos » est une fête très importante dans la culture mexicaine. Pour cette festivité, on décore tout : les maisons, les édifices publics, les administrations mais surtout les cimetières. L’ambiance se caractérise par un mélange de fête, de joie et en même temps de mysticisme, de religiosité.

La famille se réunit pour réaliser un autel dans la maison. C’est à cette date en effet que l’âme des défunts vient de l’au-delà pour visiter sa famille. Le but de cet autel est de "souhaiter la bienvenue" à ces êtres pour qu’ils se régalent de toutes les choses qu’ils appréciaient lorsqu’ils étaient vivants, notamment en matière de cuisine.

Sur une table, on déploie une nappe de couleurs vives et "sérieuses". Parmi les couleurs vives, on compte le rouge, l’orange et le jaune. Comme couleurs "sérieuses", on met le pourpre, le bleu foncé, le fuchsia. Les couleurs vives manifestent la joie car il faut se souvenir que c’est un jour de fête. Les couleurs "sérieuses" représentent le côté mystique, religieux de la célébration. Sur le pourtour de l’autel, on met des fleurs oranges, notamment des têtes de zempaxuchitl, d’œillets. Ces fleurs s’offrent uniquement à ce moment de l’année et leur couleur donne de la joie et décore donc l’autel.
On entoure la photo du défunt de bougies pour éclairer son âme, de 3 « calaveritas de azucar » (crâne en sucre) représentant la Sainte Trinité, d’une image pieuse, d’une assiette de sel qui représente la vie et d’un verre d’eau pour que le défunt puisse se désaltérer durant son voyage long et fatigant. Et il ne faut pas oublier les aliments et boissons qui plaisaient au défunt ainsi que le « pan de muertos » ou pain des morts, brioche parfumée à la fleur d’oranger.

Portfolio

001. 002. 003. Les élèves de 6ème A de Notre Dame 004. 005. Mme de Vaux et deux élèves de 6ème A 006.

Forum

Accueil du site | Espace privé | Webmaster | Nous contacter

Site réalisé avec SPIP 1.9.1 + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSArchives RSS2008 - 2009   

L'Ensemble Scolaire Edmond Michelet ne saurait être tenu  responsable du contenu des sites extérieurs en lien sur nos pages

AFC